La controversée loi 62 contestée devant les tribunaux

Deux organisations contestent la loi 62, qui exige que les services soient donnés et reçus à visage découvert au Québec.

Il s'agt de l'Association canadienne des libertés civiles et du  Conseil des musulmans canadiens.

Une conférence de presse sera tenue à 13h30 à Montréal pour expliquer cette contestation.

Selon Radio-Canada, la poursuite estime que la loi 62 ne respecte pas les principes des chartes québécoise et canadienne des droits et libertés.

Le gouvernement Couillard a dû défendre son projet de loi, vastement critiqué ailleurs au Canada. La ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, a tenu une conférence de presse afin de tenter de le clarifier, affirmant que le visage ne doit être découvert qu'au moment de l'identification de la personne concernée.

Cependant, selon un récent sondage, une majorité de Canadiens, partout au pays, sont en accord avec la loi québécoise.