La Corée du Nord détruira son arsenal nucléaire

La Corée du Nord s'engage à détruire son arsenal nucléaire à la demande des États-Unis. 

C'est ce qui ressort du tête-à-tête historique entre Donald Trump et le dictateur Kim Jong-Un à Singapour, hier soir. Il s'agit d'une première rencontre entre les deux pays depuis le déclenchement de la guerre de Corée en 1950.

L'entente entre les deux pays prévoit aussi des "garanties de sécurité" pour Pyongyang. Elle abandonnera ses exercices militaires avec la Corée du Sud. Aucun échéancier n'est rattaché à la dénucléarisation de la Corée du Nord. Les mots, "irréversible" et "vérifiable", pourtant essentiels au gouvernement Trump, ne sont pas dans l'entente. 

Les États-Unis et la Corée du Nord se sont aussi engagés hier, à établir de nouvelles relations entre les deux pays en vue d'établir une paix durable.

Des prisonniers de guerre seront également échangés.

Entre-temps, Washington continuera d'appliquer des sanctions économiques à Pyongyang pour l'instant.

Donald Trump s'est dit ouvert à un nouveau tête-à-tête avec le chef nord-coréen à la Maison-Blanche.

Des réactions positives

Alors qu'on attend encore la réaction de Justin Trudeau, l'entente historique entre les deux pays a été qualifiée de positive par la Russie de Vladimir Poutine.

De son côté, la Chine a demandé un assouplissement des sanctions économiques imposées par Washington sur le régime de Kim Jong-Un.

L'Agence internationale de l'énergie atomique est prête à superviser le démantèlement nucléaire de la Corée du Nord.