La DPJ de Montréal a un besoin urgent de familles d'accueil

La Direction de la protection de la jeunesse de Montréal lance un appel à l'aide.

Elle recherche désespérément des familles d'accueil pour prendre en charge de jeunes enfants âgés de 0 à 5 ans. La DPJ et le programme jeunesse du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal qualifient la situation de critique.

Depuis 2011, le nombre de ressources a drastiquement chuté, passant de plus de 900 ressources à moins de 300.

La DPJ souhaite recruter au moins une vingtaine de familles, soit près du double des familles qu'elle recrute habituellement dans une année (10 à 12).

«Toute personne, peu importe son état civil, sa religion, son orientation sexuelle, sa nationalité, qu’elle soit à la maison ou sur le marché du travail, peut devenir famille d’accueil. Ce qu’il faut en tout premier lieu, c’est avoir envie d’aider un enfant dans le besoin », -Nathalie Bibeau, directrice adjointe à la Direction adjointe programme jeunesse – services dans la communauté et ressources.

« Le rôle de la famille d’accueil est capital dans notre société et pour notre système de protection. Certains enfants ont besoin d’un accueil temporaire, mais d’autres ne retourneront pas dans leur milieu. Ce sont souvent des enfants avec de grands besoins » -Assunta Gallo, directrice de la protection de la jeunesse de Montréal.

Les personnes désirant devenir famille d’accueil doivent contacter la Direction de la protection de la jeunesse de Montréal et le programme jeunesse du CIUSSS du Centre-Sud-de-l’Île-de-Montréal en appelant au 514 356-5435.

Voici quelques exemples de tout-petits qui ont besoin de vous!

Kévin, 4 ans, victime d’abus physiques et présentant un retard de langage, a des suivis médicaux aux deux semaines à l’hôpital Sainte-Justine. Il a besoin de vous pour prendre soin de lui, le temps que ses parents améliorent leur situation. Il a besoin d’un foyer chaleureux et sécurisant ainsi qu’une personne prête à l’accompagner à ses rendez-vous et dans ses moments de détresse.

Sophia, 18 mois, épileptique et issue d’un milieu négligent, a été accueillie temporairement dans une famille d’accueil qui a déjà des jeunes sous sa responsabilité. La loi dit qu’un enfant a droit au bon placement du premier coup.

Alexia, 2 jours, est actuellement à l’hôpital en sevrage, car sa maman a consommé des stupéfiants durant la grossesse. La mère est présentement en désintoxication et Alexia a besoin de vous pour se faire bercer, rassurer et lui apporter les soins nécessaires à sa condition.