La jeunesse manifeste pour la planète

Des dizaines de milliers d'étudiants de plus de 100 pays à travers la planète ont manifesté aujourd'hui dans le cadre d'un mouvement mondial pour le climat. Au Québec, 150 000 étudiants ont pris la rue pour demander au gouvernement Legault des gestes radicaux pour réduire les gaz à effet de serre.

Une quinzaine de rassemblements ont eu lieu aux quatre coins du Québec. À Montréal, les manifestants ont donné le coup d'envoi vers 13h30 au monument George-Étienne Cartier au parc du Mont-Royal. Ils ont ensuite descendu l'avenue du Parc, puis la rue St-Laurent en passant par Sherbrooke. Les étudiants ont parcouru le carré composé des rues Ste-Catherine, Berri, Sherbrooke et St-Urbain.

La marche a pris fin vers 16h à la Place des Festivals, où certains discours ont été prononcés. Les organisateurs se disent très satisfaits. Ils estiment que la manifestation a été un franc succès. En plus des étudiants des niveaux secondaire, collégial et universitaire, de nombreux parents ont tenu à accompagner leurs enfants à cette marche.

La police ne rapporte aucune arrestation, ni incident.

 

À Montréal, les manifestants ont donné le coup d'envoi au monument George-Étienne Cartier au parc du Mont-Royal. - Andrée-Anne Brunet, Bell Média

Des dizaines de milliers de personnes ont déambulé dans les rues de Montréal

Des dizaines de milliers de personnes ont déambulé dans les rues de Montréal. - Andrée-Anne Brunet, Bell Média

Facebook

L'ÉTUDIANTE À L'ORIGINE DU MOUVEMENT

Le mouvement mondial a pris racine à Stockholm en Suède, l'été dernier, grâce aux efforts d'une étudiante de 16 ans, Greta Thunberg. La militante pour l'environnement a commencé à manifester seule devant le parlement pour ensuite inciter ses camarades de classe à protester contre les changements climatiques tous les vendredis.  Le mouvement étudiant s'est ensuite propagé comme une trainée de poudre en Europe avant de gagner l'Amérique.

La jeune militante a secoué les politiciens du monde entier lors du Forum économique de Davos, en janvier dernier, avec un discours rageur et cinglant.  

"Je ne veux pas de votre espoir, je veux que vous paniquiez. Je veux vous faire ressentir la peur que je sens chaque jour. Je veux vous faire réaliser que la maison est en feu." - Greta Thunberg, 16 ans

La candidature de la jeune fille a même été proposée pour le prestigieux prix Nobel de la Paix.

Voici le discours intégral qu'elle a prononcé à Davos.

(Avec la collaboration de Marie-Pier Boucher, journaliste Bell Média)