La limite d'alcool à .05 ?

Ottawa songe à baisser le taux d'alcoolémie maximum à .05 derrière selon La Presse.

Cette réduction permettrait de diminuer de manière importante le nombre d'accidents mortels selon de nombreuses études. 

On compte 140 décès liés à l'alcool au volant de 2010 à 2014 au Québec, soit environ le tiers des accidents mortels. 

En moyenne, 13 000 infractions/an sont reliées à l'alcool au volant.

La mesure pourrait être débattue dès le mois prochain aux Communes. Ottawa veut d'abord consulter les provinces.

Levée de boucliers chez Éduc'Alcool

L'organisme de prévention Éduc'Alcool est en désaccord avec l'idée du gouvernement Trudeau. 

Le problème n'est pas la limite permise, mais la sensibilisation et la répression de l'alcool au volant selon le directeur général, Hubert Sacy. 

Il suggère plutôt d'augmenter les barrages et de former le personnel des restaurants et des bars avant d'abaisser la limite permise au Code criminel.

"On mettrait la peine de mort, tant que les gens vont penser qu'ils ont plus de chance de gagner à la loterie que de se faire intercepter avec les facultés affaiblies, toutes les mesures sont inutiles" - Hubert Sacydirecteur général d'Éduc'Alcool

L'Irlande serait parvenue à réduire de moitié les accidents mortels sur la route en adoptant une limite de .05 mg d'alcool dans le sang.