La présumée victime d'Éric Salvail sort de l'ombre

Le seul plaignant à être entendu par les tribunaux dans l'affaire Salvail sort de l'ombre. Donald Duguay, un ancien courrier de Radio-Canada, est la présumée victime dont la plainte a été retenue par le Directeur des poursuites criminelles et pénales. 

Sans donner de détails, il dit avoir été harcelé de manière hebdomadaire par l'animateur à l'automne 1993 pour avoir une relation sexuelle. Éric Salvail lui aurait montré son sexe au moins une fois. L'ex-animateur était lui aussi courrier à Radio-Canada, à l'époque. Rencontré par La Presse, Donald Duguay dit avoir repoussé Salvail à plusieurs reprises. 

"C'était comme une approche plus conventionnelle de cruising qui, au fil du temps, devient plus de l'ordre du harcèlement. Et ensuite les gestes s'ajoutent et ça devient très vulgaire".

Ce n'est qu'après la parution de l'article dans La Presse sur l'affaire Salvail en octobre 2017 que Donald Duguay a décidé de porter plainte. L'homme a tenté à plusieurs reprises de mettre fin à ses jours. Il a aussi suivi plusieurs thérapies pour venir à bout du trauma. 

Donald Duguay veut aussi poursuivre au civil l'ex-animateur pour obtenir compensation. Il a créé la page Facebook 7 millions de mousquetaires pour sensibiliser la population aux victimes d'agressions sexuelles. Il croit que les hommes et les homosexuels sont trop souvent laissés de côté lors des débats sur les agressions sexuelles.