Laval dit non à la marijuana

Il n'y aura pas de points de vente de la future Société québécoise du cannabis à Laval. Du moins pas dans la première phase du projet. 

L'administration du maire Marc Demers estime que cette décision lui donnera davantage de temps pour se préparer. 

Un récent sondage commandé par la ville démontre que :

- 52% des Lavallois souhaitent ne pas avoir de points de vente de cannabis. 

- 84% des répondants souhaitent une règlementation pour interdire l'ouverture de boutiques près des écoles et certains lieux désignés 

- 4 % de la population qui ne consommaient pas de cannabis prévoient l’essayer une fois qu'il sera légal au Canada. 

Le sondage a été réalisé en ligne auprès de 400 répondants du 27 mars au 2 avril. La marge d'erreur est de plus ou moins 4,9%, 19 fois sur 20. 

Pour consulter le sondage, CLIQUEZ ICI !