Le Festival de jazz au sommet des retombées économiques

Le Grand Prix du Canada n'est plus roi et maître sur le plan des retombées économiques. 

Il a cédé sa place au Festival international de jazz de Montréal selon les dernières données de Tourisme Québec. 

Le Festival a généré des retombées de 48,5 millions de dollars avec ses spectacles gratuits l'été dernier. C'est 5 millions de plus que la frénésie de la F1 au Circuit Gilles Villeneuve selon l'évaluation de 2015. Les données de 2017 n'étaient pas disponibles. 

 

Des évènements phares

Dans les deux cas, ces évènements permettent à la métropole de faire le plein de touristes de l'extérieur du Québec pendant la saison estivale.

85% des retombées du Grand Prix et 60% des retombées de l'Internationale de jazz proviennent de visiteurs hors Québec.

L'année 2017 a été exceptionnelle pour le Festival de jazz. Ses retombées et le nombre de participants ont bondi d'environ 25% notamment grâce à la visibilité du 375e anniversaire de Montréal.