Le « French Kiss Bar » fait réagir à Trois-Rivières

Si vous aimez embrasser, le nouveau bar Trifluvien fera votre bonheur. Dès le 13 avril, le « French Kiss Bar » ouvrira ses portes à Trois-Rivières.

Et il portera bien son nom... chaque soir, à « 1h du matin une tournée générale de FRENCH KISS — le shooter signature — sera offerte. Au signal du DJ, le shooter est consommé par tout le bar. Une fois le shooter pris, la tradition veut qu'un french kiss soit donné à la personne la plus proche », ont tenu à souligner les copropriétaires.

La nouvelle avait obtenu son lot de réactions sur les réseaux sociaux. Alors que certains semblaient emballés par le concept du nouveau bar, d'autres y soulevaient des interrogations.

C'est le cas d'Éduc'Alcool, pour qui une promotion qui incite les consommateurs à boire davantage et embrasser la personne à ses côtés est questionnable.

« Dire aux gens qu'ils ont le droit d'embrasser leur voisin ou leur voisine, c'est assez spécial. Je ne crois pas que ce soit une bonne idée. De nos jours, c'est assez surprenant de voir ça, alors qu'on passe notre temps à dire que les femmes doivent voir leur espace physique être respecté », souligne le directeur général d'Éduc'Alcool, Hubert Saçy.

Joint par téléphone, le copropriétaire du French Kiss Bar Noé Eve a défendu l'idée créée par son associé et lui-même.

« Embrasser quelqu'un de force, c'est illégal et puni par la Loi. Toutes les personnes qui se comporteront mal seront expulsées du bar. L'idée n'est pas du tout de légitimer les agressions, mais plutôt de favoriser les rapprochements. »

Le personnel sera également formé pour s'assurer que toutes les personnes impliqués soient respectées­. Noé Eve promet un encadrement sérieux pour éviter les débordements.

Situé dans l'ancienne Brasserie de Normanville sur la rue de la Pinède, l'établissement présentera un « DJ set » tous les soirs. Le bar sera ouvert du jeudi au samedi, de 20h à 3h.