Le Parti québécois veut améliorer les conditions de travail des non syndiqués

La fête du Travail teinte l'annonce du jour du PQ.

Jean-François Lisée veut s'attaquer au «vol permanent des salariés non syndiqués ». Son parti se base une étude de la Commission des normes du travail pour dénoncer que des employeurs québécois privent, annuellement, 250 000 travailleurs de plus de 350 millions $ en rémunération.

Ces infractions se traduisent, entre autres, par des heures supplémentaires impayées.

«On reconnait que l'immense majorité des patrons du Québec respectent la loi. On va leur dire: aidez-nous à faire le ménage chez ceux d'entre vous qui sont délinquants.» - Jean-François Lisée, chef du Parti québécois

Le PQ s'engage à augmenter graduellement le salaire minimum jusqu'à 15$ de l'heure, dans un premier mandat. Il aussi l'intention de créer une assurance collective pour les travailleurs autonomes.

 

Québec Solidaire tient au salaire de 15$ l'heure

Manon Massé et Gabriel Nadeau-Dubois martèlent le besoin d'augmenter la rémunération minimum  à 15$ l'heure.

Un gouvernement de Québec Solidaire s'engage à y arriver dès le 1er mai 2019, pour ensuite l'annexer annuellement au coût de la vie. Cette mesure touche près d'un million de travailleurs.

Le parti investira 100 millions $ annuellement, durant cinq ans, pour aider les employeurs à s'adapter à cette hausse de salaire.

 

Christian Dubé officiellement de retour

À la demande de la Coalition Avenir Québec, Christian Dubé revient en politique.

La candidature de celui qui était premier vice-président de la Caisse de dépôt a été officialisée ce matin. Il remplace Stéphane Le Bouyonnec dans la circonscription de La Prarie, sur la Rive-Sud de Montréal.

M. Dubé a été député de Lévis, sous la bannière caquiste, entre 2012 et 2014. Il a démissionné après le scrutin de 2014, lorsque la CAQ s'est retrouvée dans la deuxième opposition. 
Il assure qu'il restera en poste, peu importe le résultat de l'élection:

«Je prends 100% de la mesure, qu'il est possible qu'on soit dans l'opposition. Il faut que les gens comprennent que mon engagement sur la politique va passer par quatre ans comme député de La Prairie.» - Christian Dubé, candidat de la CAQ

Concernant l'absence de contenu québécois dans la construction des trains du REM, M. Dubé s'est contenté d'affirmer qu'il tient à l'indépendance de la Caisse de dépôt.


Le PLQ veut «brancher» tout le Québec d'ici 2020

Le Parti libéral veut accélérer son plan pour rendre accessibles, à tous les Québécois, l'internet haute vitesse et la téléphonie cellulaire.

D'ici 2020, l'entièreté de la province aurait accès à une connexion haute vitesse et 90% des gens pourraient obtenir des services à très haut débit.

Cette mesure coûterait 500 millions $ à réaliser.