Le premier ministre désigné, François Legault, rencontre la presse

Au lendemain de la victoire fracassante de la Coalition Avenir Québec, François Legault a rencontré les médias.
D'entrée de jeu, le premier ministre désigné a déclaré qu'il souhaite que l'ensemble de la fonction publique adhère aux changements que son parti implantera dans les prochains mois.

Trois objectifs ont été identifiés et détaillés en réitérant des engagements promis durant la campagne électorale:

Économie

François Legault veut revoir le rôle d'Investissement Québec pour accroître le démarchage et la création d'emplois «bien payés» dans la province. Il souhaite aussi que les délégations générales du Québec diversifient les marchés d'exportation.

«Je veux mettre en place des mesures concrètes pour commencer rapidement à remettre de l'argent dans le porte-feuille des Québécois.» - François Legault, premier ministre élu

Éducation

Le leader caquiste a répété son intention d'instaurer rapidement le dépistage systématique des troubles d'apprentissage chez les jeunes enfants.

Il souhaite aussi établir un plan de rénovation des établissements scolaires «pour offrir à nos enfants de belles écoles, le plus rapidement possible.»

Santé

François Legault promet de discuter sous peu avec les médecins de famille pour assurer un meilleur accès aux soins de santé en première ligne. Il s'agit de sa solution phare pour désengorger les urgences du Québec. Les soins aux aînés ne sont pas en reste:

«Je veux aussi avoir un plan rapide pour rénover les CHSLD, mettre en place les nouvelles maisons des aînés et s'assurer que dans nos CHSLD on offre des services avec dignité.»

Le dossier de l'immigration refait surface

François Legault persiste et signe, il abaissera le seuil à 40 000 nouveaux arrivants par année d'ici 2019.

« Québec va continuer, toute proportion gardée à recevoir plus d'immigrants que les États-Unis et la France.»

Le premier ministre élu assure que l'objectif est de mieux intégrer leur arrivée en facilitant la francisation, la recherche d'emploi et la reconnaissance des diplômes.

Un agenda déjà chargé

François Legault assure que son conseil des ministres sera formé d'ici 15 jours et qu'un retour en chambre s'effectuerait possiblement avant Noël.

Dans l'immédiat, le leader caquiste discute aujourd'hui avec la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland au sujet de l'accord de libre-échange entre le Canada, les États-Unis et le Mexique. Il ne s'avance pas sur les mesures que compte adopter son gouvernement pour protéger les producteurs laitiers du Québec.

Mardi prochain, M. Legault se rendra en Arménie pour le sommet de la Francophonie. Le sort de Michaëlle Jean à la tête de l'Organisation internationale de la Francophonie sera connu durant cet événement. Durant la campagne électorale, François Legault a refusé d'appuyer sa réélection.