Le projet Optilab en réévaluation

Québec veut revoir le projet de centralisation des laboratoires de biologie médicale.

La ministre de la Santé, Danielle McCann, veut améliorer la qualité des analyses de laboratoires médicaux et mieux contrôler les coûts.

Le nouveau Optilab propose qu'un nombre d'analyses beaucoup moins important qu'initialement prévu soit transféré vers des laboratoires centraux.

Le projet, lancé en 2011, visait à regrouper les laboratoires de biologie médicale en 11 grappes pour les 34 établissements de la province. Selon Danielle McCann, cet Optilab 2.0 est mieux adapté aux particularités des régions.

Par exemple, au départ près de 60 % des tests en laboratoire de l'hôpital Ste-Croix de Drummondville devaient être analysés à Trois-Rivières. Ce nombre passera à environ 20 % après la réorganisation qui était déjà entamée au CIUSSS MCQ.

Le projet Optilab a été largement décrié dans le grand Drummond tant par les travailleurs de la santé et leurs syndicats que par les élus municipaux.