Les appareils d'imagerie médicale du grand Montréal sous-utilisés

Les appareils d'imagerie médicale des hôpitaux de Montréal, de Laval et de la Montérégie sont sous-utilisés selon un rapport de recherche du Pôle Santé HEC Montréal obtenu par LaPresse

Le manque de budget, la difficulté de recrutement de personnel et le retard informatique font en sorte que les appareils ne fonctionnement que quelques heures par jour. 

Pourtant, le ministère de la Santé souhaitait une utilisation de 16 heures par jour, 7 jours sur 7. 

Par surcroît, le quart des requêtes en radiologie sont jugées non pertinentes. 

Ces problématiques font en sorte qu'une majorité d'hôpitaux n'arrivent pas offrir un examen à l'intérieur des 3 mois prescrits par le ministère.