Les familles québécoises devront se serrer la ceinture en 2019

Le Nouvel An est souvent synonyme d'augmentation de tarifs et de cotisations, et l'année 2019 ne fait pas exception à la règle.

D'abord il en coûtera plus cher pour se nourrir, 411$ de plus en raison d'une hausse anticipée de 3,5% du prix des aliments. Le prix des légumes pourrait augmenter de 4% à 6%. Par contre le prix de la viande devrait diminuer de 1% à 3% ainsi que celui des poissons et fruits de mer. 

Du côté de l'automobile, l'immatriculation coûtera 2,10 $ de plus qu’en 2018. Si vous conduisez une voiture, attendez vous à une augmentation de 40 cents pour votre permis. Si vous n'avez pas d'auto mais que vous êtes un adepte du transport en commun, que vous habitiez Montréal, Laval ou Longueuil, là aussi ça vous coûtera plus cher et ce dès juillet. 

Immatriculer une voiture va aussi coûter plus cher

Istock

Au Québec un grand nombre de propriétaires de maisons subiront cette année une augmentation de leur facture de taxes foncières. À Montréal, la hausse moyenne va atteindre 1,7%.  Du côté de Laval, le taux d'imposition augmentera de 1,8% en 2019. Par contre à Malartic, les résidants vont profiter d'une baisse de 2,4%. 

Et enfin, la Banque du Canada a haussé son taux directeur à trois reprises, ce qui a augmenté les coûts d'emprunt. Ça signifie qu'une hausse minime du taux d'intérêt sur votre carte de crédit par exemple, peut augmenter de beaucoup un montant que vous devez rembourser.