Les jeux vidéos pour aider à prévenir l'Alzheimer?

Certains jeux vidéos peuvent être bons pour le cerveau, surtout chez les adultes.

Selon une étude de l'Université de Montréal, les 55-75 ans peuvent augmenter leur matière grise en jouant 30 minutes par jour, 5 jours par semaine.

Les zones du cerveau dont les capacités ont été augmentées sont les suivantes (Université de Montréal) :

  • le cortex préfrontal latéral, responsable de la planification, de la prise de décision et de l’inhibition.
  • le cervelet, qui joue un grand rôle dans le contrôle moteur et l’équilibre.
  • et l’hippocampe.

Heureusement, vous n'aurez pas besoin d'avoir la toute dernière console de jeu pour en retirer des bénéfices. Le jeu utilisé par les chercheurs était le Super Mario 64, de la console Nintendo 64.

Les chercheurs affirment que l'environnement 3D est l'élément crucial provoquant les bénéfices.

«Les jeux vidéo 3D exigent de l’hippocampe qu’il crée une carte cognitive, c’est-à-dire une représentation mentale de l’environnement virtuel du jeu que le cerveau apprend, et plusieurs recherches indiquent que la stimulation de l’hippocampe engendre une augmentation de l’activité fonctionnelle et du volume de la matière grise»- Professeur Gregory West, Université de Montréal

Ces conclusions encouragent les chercheurs dans la recherche de pistes préventives contre les maladies cognitives, dont l'Alzheimer.

Mais les chercheurs rappellent l'importance de la modération dans la pratique des jeux vidéos, puisque personne n'est à l'abris de la cyberdépendance.

Selon l'Institut de la statistique québécoise, les jeunes passent en moyenne 23 heures par semaine devant les écrans. L'étude dont il est question dans cet article demandait un temps de jeu de 2,5 heures par semaine aux participant(e)s.