Lise Payette s'éteint à 87 ans

La féministe, animatrice et ancienne ministre Lise Payette a rendu l'âme, hier soir, entourée de ses proches à 87 ans.

Elle a commencé sa carrière comme journaliste et animatrice. Elle s'est notamment fait connaître à la barre de l'émission de télé "Appelez-moi Lise" à Radio-Canada de 1972 à 1975.

En 1975, elle organise quatre jours de célébrations sur le mont Royal en tant que présidente des Fêtes de la St-Jean. Les célébrations de la Fête nationale passerent à l'histoire pour l'interprétation de "Un peu plus haut, un peut plus loin" de Jean-Pierre Ferland par Ginette Reno. C'est également dans le cadre de ces festivités que Gilles Vigneault interprète pour la première fois "Gens du pays".

On lui doit également l'écriture de plusieurs téléromans, dont "Des dames de coeur" de 1986 à 1989.

Elle a reçu de nombreux prix dont un Gémeaux hommage en 1998.

Une éclatante carrière politique

Lise Payette fait le saut en politique en 1976 au sein du gouvernement de René-Lévesque. La ministre des Consommateurs, Coopératives et Institutions financières et la seule femme du cabinet Lévesque.

La politicienne crée en 1978 la Régie de l'assurance automobile, l'ancêtre de la SAAQ. On lui doit aussi la devise des plaques d'immatriculation "Je me souviens".

Lise Payette participe également à une réforme du droit de la famille au début des années 80 comme ministre d'État à la Condition féminine. 

On lui doit le scandale des "Yvettes" lors de la campagne référendaire le 9 mars 1980. Dans un discours, elle compare l'épouse de Claude Ryan, le chef du camp du "Non", à Yvette une jeune fille soumise qu'on retrouve dans les manuels scolaires de l'époque.

14 000 personnes dénoncent ses propos dans un rassemblement populaire au Forum de Montréal un mois plus tard. 

Lise Payette quitte la politique en 1981. Plusieurs politiciens ont salué sa contribution, ce matin.