Meurtre à Mont-Saint-Hilaire : l'ex-conjoint accusé de meurtre prémédité

Au Palais de justice de Saint-Hyacinthe, Anthony Pratte-Lops, 22 ans, a été accusé du meurtre prémédité de son ex-conjointe de18 ans, assassinée à Mont-Saint-Hilaire en Montérégie hier.

La victime, Daphné Boudreault, a été retrouvée grièvement blessée dans un appartement de la rue Forest hier midi. Elle a finalement rendu l'âme à l'hôpital.

SON NOUVEL AMI DE COEUR PARLE

Alexis Massé, le nouveau conjoint de Daphné s'est vidé le coeur après la comparution de son présumé meurtrier. 

"Ça touche beaucoup de gens. Je suis venu aujourd'hui parce que je voulais le voir entrer en dedans," a dit avec émotion M. Massé.

Il  croit que Pratte a tendu un piège à Daphné en lui faisant croire qu'il n'était pas sur place lorsqu'elle devait récupérer ses affaires à son appartement.

Une policière aurait accompagné la victime sans toutefois entrer avec elle. 

Elle serait intervenue quelques secondes après le drame.

UN EX-CONJOINT VIOLENT 

Le couple s'était séparé il y a deux semaines selon Stéphanie Peddi, une amie et collègue de la victime.

Daphné Boudreault craignait pour sa sécurité, car son ex était violent. 

Hier matin, il aurait suivi son ancienne amie de coeur jusqu'à son lieu de travail, en plus de lui voler son téléphone cellulaire. 

Quatre policiers de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent ont été appelés sur place. 

Après discussion, les agents auraient conseillé au jeune homme de rentrer à la maison en taxi. 

Dans les moments qui ont suivi Daphn aurait déclaré à son amie "Va falloir qu'il me tue pour que la police fasse quelque chose". 

Quelques heures apparavant, le suspect de 22 ans a posté une vidéo sur les réseaux sociaux dans laquelle il prétend avoir été trompé et il lui souhaite "Tout le malheur du monde (...) Je te souhaite d'être jamais heureuse". Il termine la séquence avec un doigt d'honneur. 

Facebook

L'ENQUÊTE POLICIÈRE EST TRANSFÉRÉE 

Durant la nuit, l'enquête policière a été transférée à la Sûreté du Québec qui a dépêché une équipe d'experts sur place. 

L'intervention policière de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent sera analysée par le Bureau des enquêtes indépendantes.