Mike Ward devant la Cour d'appel pour sa blague sur Jérémy Gabriel

L'humoriste Mike Ward était devant la Cour d'appel du Québec aujourd'hui. Il conteste sa condamnation pour une blague sur le chanteur Jérémy Gabriel lors d'un spectacle présenté de 2010 à 2013.

Il y a plus de deux ans, le Tribunal des droits de la personne avait condamné l'humoriste à payer 35 000 $ à Jérémy Gabriel et 7000 $ à sa mère en dommages punitifs, pour avoir porté atteinte au droit à l'égalité du jeune homme en tenant des propos discriminatoires fondés sur son handicap.

Trois juges ont entendu les plaidoiries des avocats aujourd'hui.

Selon l'avocat de Mike Ward, l'humoriste reconnu pour son humour noir n'a jamais discriminé le jeune homme. Me Julius Grey admet toutefois que ses blagues étaient «dures et osées».

« La liberté d'expression est très importante. Le jugement du Tribunal des droits de la personne empêche un débat et la production artistique au Canada et dans ce sens-là, constitue un accroc plutôt qu'un atout aux libertés publiques. » -Me Julius Grey

L'avocat Me Walid Hijazi, était aussi présent pour représenter l'Association des professionnels de l'industrie de l'humour. Il a déclaré qu'il s'agit d'une cause historique.

«C'est la première fois qu'une blague se rend aussi loin et qu'un humoriste est sanctionné aussi sévèrement pour une blague qu'il a faite dans le contexte de son travail. Le milieu de l'humour craint l'effet de frilosité de ce jugement sur les créateurs qui vont avoir peur à l'avenir d'être punis.» -Me Walid Hijazi