Moins de morts et de blessés sur les routes du Québec en 2018

359 personnes ont perdu la vie sur les routes québécoises l'an dernier, soit trois de moins qu'en 2017 selon le bilan annuel publié aujourd'hui par la Société d'assurance automobile du Québec.

On dénombre 68 blessés graves en moins pour un total de 1435. 33 716 usagers de la route ont été blessés légèrement, une diminution de 1652 personnes par rapport à 2017. 

Ces baisses surviennent alors que le nombre de véhicules et de titulaires de permis sont en hausse.

Huit régions sur dix-sept ont enregistré une baisse du nombre de décès par rapport à 2017. C'est particulièrement le cas dans la région de la Capitale-Nationale où on note 13 décès en moins. Les chiffres sont demeurés stables à Montréal et en Chaudière-Appalaches.

Amélioration chez les jeunes conducteurs

Chez les 15-24 ans, 50 jeunes sont décédés sur les routes comparativement à 77 l'année précédente, ce qui constitue une amélioration de 35,1%.

La vitesse et l'imprudence sont en tête des facteurs de décès. Dans plus du tiers des accidents impliquant des jeunes, le non-port de la ceinture de sécurité était en cause.

Dix cyclistes sont décédés en 2018, soit le même nombre qu'en 2017. Le nombre de blessés est toutefois en diminution.

69 piétons ont perdu la vie sur les routes québécoises, ce qui représente une baisse de 9,2% en comparaison avec l'année précédente.

Le nombre d'accidents mortels impliquant un véhicule lourd a toutefois augmenté de 5%.

Le ministre des Transports, François Bonnardel, a demandé à ce qu'une campagne de sensibilisation sur la conduite hivernale soit mise sur pied. Il souhaite aussi qu'un accès graduel à la moto, basé sur l'expérience de conduite, soit implanté pour la saison 2020.

Le bilan routier 2018 peut être consulté sur le site de la SAAQ.