MONTRÉAL : Le four d'une pizzeria fausse les données sur la qualité de l'air

Les données sur la qualité de l'air à Montréal ont été faussées durant près de 7 ans par le four à bois d'une pizzeria située à deux pas d'une station de mesure.

Selon LaPresse, ce four à bois était responsable de la plus de la moitié des journées de mauvaise qualité de l'air.

La station no.13 a été fermée en janvier 2016 puis déménagée au-dessus d'une caserne de pompier. 

29 journées de mauvaise qualité de l'air ont été enregistrées l'an dernier, contre 64 en 2015. 

La ville de Montréal surveille étroitement la qualité de l'air près chantier de l'échangeur Turcot.