Montréal promet d'améliorer son déneigement grâce à la technologie

Les décorations d'Halloween ne sont pas encore rangées, que la Ville de Montréal est déjà en mode neige.

La métropole mise sur la technologie cette année pour améliorer ses opérations de déneigement.

En plus de souffleuses surpuissantes, des drones seront utilisés pour repérer les endroits disponibles où entasser la neige.

L'hiver dernier, l'administration Plante avait dû entreposer la neige sur le site de l'ancien hippodrome. Il n'est toutefois plus disponible puisque des des travaux de rénovation sont en cours.

Les déneigeuses seront munies de GPS, question de bien synchroniser leurs déplacements.

Huit croque-glaces seront aussi ajoutés et la quantité de sel doublera pour déglacer les trottoirs.

Le projet pilote mené dans l'arrondissement Ville-Marie l'an dernier s'est avéré concluant.

RATÉS DE L'HIVER 2017 : LA VILLE TIRE DES LEÇONS

L'hiver dernier a été difficile, 238 centimètres de neige se sont abattus sur la métropole, alors que la moyenne est de 190 centimètres.

Les Montréalais ont surtout ragés contre les trottoirs glissants et les amoncellements de glace un peu partout dans les rues.

La Ville reconnaît ne pas avoir déclenché certaines opérations de déglaçage assez rapidement, après avoir décidé de ne pas charger la neige.

Les températures ont été sous la normale et les périodes de redoux quasi absentes, si bien que la métropole a dû ramasser 90% de la neige, comparativement à environ 50% les autres hivers.

Sept chargements de neige ont été nécessaires, c'est deux de plus qu'à l'habitude.

Les camions ont transporté 18,4 millions de mètres cubes de neige, contre 12 millions pour un hiver moyen.

Les opérations de déneigement ont coûté 35 millions de plus que le budget prévu.

LES MONTRÉALAIS INVITÉS À COLLABORER AU DÉNEIGEMENT

L'application Info-Neige sera bonifiée. Les citoyens pourront notamment signaler une rue ou un trottoir mal déneigé ou glissant.

Ils pourront également aviser la VIlle lorsqu'une signalisation est erronée.

« La bonification des services aux citoyens en ligne est une excellente nouvelle pour le citoyen qui verra un effet direct et tangible sur ses déplacements, et plus globalement, sur la qualité de vie dans son milieu. Ce sera surtout un outil puissant pour nous permettre d'améliorer nos opérations sur le terrain. » - François William Croteau, responsable de la ville intelligente.