Naufragés de la 13 : La Cour supérieure approuve l'entente avec Québec

Autoroute 13-CTV News Montréal

« Les naufragés de la 13 », ces automobilistes coincés pendant plusieurs heures sur l’autoroute lors d'une tempête de neige en mars 2017, seront bientôt dédommagés.

La Cour supérieure a approuvé cet après-midi l'entente conclue hors cours entre Québec et les requérants de l'action collective lancée en novembre 2017.

L'indemnisation va de 350 à 1100 dollars par personne. Le montant sera déterminé en fonction du nombre d'heures passées dans la voiture. Certains sont restés prisonniers toute la nuit. Si tout va bien, les automobilistes devraient recevoir leur chèque au début de 2020.

«Pour 4 heures et moins, c'est 350 dollars et pour 10 heures et plus, c'est 1100 dollars. Le tout est majoré de 25% pour certaines catégories de personnes, dont femmes enceintes, enfants, personnes âgées ou encore personnes ayant une condition médicale particulière.» - Me Marc-Antoine Cloutier, avocat à la clinique juridique Juripop

Environ 2000 automobilistes se sont inscrits à l'action collective. L'enquête commandée par le ministère des Transports et celui de la Sécurité publique a démontré que les systèmes de vigie et d'alerte n'ont pas fonctionné. Le rapport de l’enquêteur externe, Florent Gagné, est disponible sur le site du Ministère des Transports du Québec.

De son côté, la Ville de Montréal de continue de rejeter toutes responsabilités dans cette affaire.

«Ce qui s'est passé, ça n'avait pas de sens on s'entend, mais ça se passait sur le réseau du MTQ et la Ville a été proactive, elle a fait tout ce qu'elle pouvait faire dans la mesure de sa capacité, alors c'est pour cette raison qu'on ne s'est pas joint aux procédures tel que Québec l'a fait. Présentement, c'est devant la Cour.» -La mairesse de Montréal, Valérie Plante