Ottawa dévoile son plan pour compenser les producteurs laitiers

Le gouvernement Trudeau dévoilera aujourd'hui son plan d'indemnisation des producteurs laitiers pour les pertes encourues avec les traités commerciaux signés avec l'Europe et l'Asie.

Le fédéral confirme une aide financière de 1,75 milliard $ sur huit ans aux producteurs laitiers. Cette indemnisation permettra de compenser les pertes encourues en raison des traités commerciaux de libre-échange signés récemment avec l'Europe et l'Asie. 

Une ferme moyenne de 80 vaches recevra 28 000$ d'ici la fin de l'année.

Les premiers chèques seront émis d'ici la fin de l'année, peut-être même d'ici la prochaine élection fédérale en octobre.  

Les producteurs reçoivent favorablement cette compensation, même s'ils espéraient plus:

« On estimait les pertes à dix milliards de dollars et on se retrouve avec 1,75 milliard. On est content quand même. On va pouvoir investir sur nos fermes avec ces montants là.» -Yves Lamy, vice-président des producteurs de lait de la Mauricie

La ministre fédérale de l'Agriculture, Marie-Claude Bibeau a aussi promis qu'une compensation similaire sera mise en place lors que le nouvel accord de libre-échange avec les États-Unis et le Mexique entrera en vigueur. 

Les Libéraux promettent de ne plus céder de parts de marché du secteur laitier lors de futures négociations d'accords internationaux. En entrevue à RDI, le président des producteurs québécois a mentionné qu'il s'attend que cet engagement soit respecté:

« Au lendemain de l'entente avec les États-Unis, on a rencontré M. Trudeau à Montréal. Il nous a promis qu'il y aurait une compensation pour les marchés concédés et aussi qu'il n'y aurait plus jamais de concession. Il a rempli la première partie de sa promesse. On espère que les gouvernements subséquents vont la respecter aussi. » - Bruno Letendre, président des Producteurs de lait du Québec
 

Les négociations se poursuivent entre le fédéral et les producteurs d'oeufs et de volailles. La ministre Bibeau espère qu'une entente de dédommagement sera conclue avant les élections.

(Avec la collaboration d'Andrée-Anne Barbeau et Olivier Caron, journalistes Bell Média)