Pas assez de prévention pour le cancer colorectal

Un cancer colorectal sur deux est détecté trop tard au Canada, selon de nouvelles données dévoilées ce matin par la Société canadienne du cancer. 

Ce cancer est le 2e plus meurtrier après celui du poumon. 

Pour un cancer dépisté au stade 4, les chances de survie sont de 15% et moins. Elles sont de 90% pour un cancer détecté au stade un.

La maladie aurait causé le décès de plus de 9 000 Canadiens l'an dernier.

Les experts recommandent un test de dépistage tous les deux ans, pour les personnes âgées de 50 à 74 ans. Aucun programme de dépistage à grande échelle n’existe pour ce type de cancer au Qébec.

On apprend également dans ce nouveau rapport qu'un Canadien sur deux aura un cancer au cours de sa vie et qu'un patient sur quatre va en mourir.