Poudre pour bébé et cancer, Johnson & Johnson connaissait les dangers pour la santé

Le fabricant de produits pharmaceutiques, Johnson & Johnson sait depuis plusieurs décennies que sa poudre pour bébé contient de l'amiante. 

L'agence Reuters en vient à cette conclusion après avoir analysé tous les documents publics, dépositions et témoignages présentés par les médias entre 1971 et les années '2000. 

La quantité d'amiante dans le talc brut et les poudres finies étaient parfois infimes ce que savait Johnson & Johnson sans jamais le mentionner publiquement. Des études ont démontré que la poudre de talc serait à l'origine de cancer des ovaires et autres. D'ailleurs au début du mois, le gouvernement canadien a recommandé l'ajout du talc à la Liste des substances toxiques. 

En juillet dernier, un jury du Missouri a condamné la compagnie à verser 4,9 G$ à 22 plaignantes et leurs familles. Johnson & Johnson a porté la cause en appel. 

L'action de la pharmaceutique chutait de plus de 7% à la bourse de New York cet avant-midi.