Première année de l'administration Plante: trop de taxes et de traffic

Le 5 novembre 2017, les Montréalais portaient au pouvoir Valérie Plante et une majorité de conseillers du parti Projet Montréal.

Le bilan de cette première année n'est pas aussi rose que le projet de ligne de métro de la mairesse.

Près d'un Montréalais sur deux souhaite déjà du changement à la tête de la Ville, selon un sondage Léger-Le Journal.

Si un scrutin se déroulait aujourd'hui, Valérie Plante récolterait 42% des intentions de vote.

Seulement 10% des gens voteraient pour Lionel Perez, chef d'Ensemble Montréal, alors que 19% des répondants opteraient tout simplement pour un autre candidat.

Même si elle n'a pas d'adversaires directs aux yeux des Montréalais, 44% d'entre eux démontrent une volonté de changement à la mairie. 

Le traffic et les taxes au coeur des préoccupations

Même si la mobilité est la priorité de l'administration Plante, près de 70% des répondants se disent insatisfaits de la fluiditié dans les rues de la métropole.

L'autre principal reproche des citoyens concerne les taxes. 60 % des propriétaires jugent qu'ils sont trop taxés.

Moins de trois mois après avoir été portée au pouvoir, Valérie Plante a annoncé une hausse de taxes de 3%, alors qu'elle s'était engagée à ne pas dépasser l'inflation durant la campagne électorale.