Prolongement du REM et transport dans l'est de Montréal à l'étude

De nouvelles options de transport collectif pourraient voir le jour dans la grande région Montréal.

Une étude préliminaire est lancée concernant le prolongement du Réseau Express Métropolitain (REM) vers le nord, jusqu'au centre de Laval, et vers le sud pour desservir Chambly et Saint-Jean-sur-Richelieu.

Québec veut aussi se pencher sur un nouveau système de transport électrique qui circulerait entre l'est de Montréal et le centre-ville. 

Les résultats de ces analyses sont attendus au cours de la prochaine année.

Valérie Plante proteste

Le gouvernement a choisi de confier ces études à la Caisse de dépôt et placement du Québec, déjà responsable de la construction du REM. 

Ce choix a fait bondir la mairesse de Montréal. Valérie Plante exige que le mandat tombe plutôt dans la cour de l'Autorité régionale de transport métropolitain (ARTM). L'agence gouvernementale est composée d'élus du grand Montréal et d'experts en transport collectif.

La mairesse a réitéré son appui au projet du REM, mais rappelle que sa construction comporte de nombreux enjeux notamment l'affluence dans le métro. Selon elle, la façon de faire du gouvernement illustre une méconnaissance du gouvernement envers les problématiques de la métropole en matière de transport:

« Ce que je veux, c'est désengorger la ligne orange. C'est ça ma priorité. (...) Si on me propose d'autres technologies qu'un métro, je suis très ouverte. Ce que je n'accepterai pas c'est qu'on ne prenne pas en considération l'ensemble des besoins et les impacts. »

- Valérie Plante, mairesse de Montréal

Durant un point de presse en Beauce, le premier ministre François Legault a affirmé que la CDPQ possède l'expertise nécessaire pour se charger des études préliminaires.

CDPQ / Le trajet actuel du futur Réseau Express Métropolitain