Québec demande à Ottawa d'interdire les boissons de type FCKD UP

Québec et plusieurs organismes, dont Éduc'alcool, demandent au fédéral d'interdire les boissons très alcoolisées et très sucrées des dépanneurs.

Du moins, de les réglementer beaucoup plus sévèrement.

C'est en raison du décès d'Athena Gervais, 14 ans, survenu à Laval la semaine dernière. Le rapport du coroner confirmera les causes exactes de son décès mais selon plusieurs de ses amis, elle avait consommé une importante quantité de boisson FCKD UP.

Le sénateur, André Pratte, demande aussi l'intervention de la ministre fédérale de la Santé.

Santé Canada ne commente pas pour l'instant, mais dit être en contact avec les autorités provinciales.

La ministre déléguée à la Santé publique, Lucie Charlebois, affirme qu'il appartient au fédéral de trancher ce qui peut se trouver dans les aliments disponibles.

Or, les boissons de type FCKD UP contiennent environ 12% d'alcool, ainsi que beaucoup de sucre pour camoufler le goût, si bien que le consommateur ne réalise pas la quantité d'alcool qu'il ingère.

Le fabricant de la boisson FCKD UP,  le groupe Geloso, a décidé de cesser la production, affirmant que cette catégorie de produits ne devrait pas exister.

La controverse autour de ces boissons a débuté avec l'apparition du produit Four Loko. Santé Canada a demandé à ce qu'elle soit retirée des tablettes, en raison du type d'alcool qu'elle contient.

L'entreprise américaine est en train de revoir sa recette pour offrir un nouveau produit.