Régis Labeaume compare l'opposition à des autistes

Régis Labeaume s'est mis les pieds dans les plats aujourd'hui.

Visiblement contrarié par une proposition de l'opposition, lors d'une mêlée de presse, le maire de Québec a traité ses adversaires politique d'autistes.

M. Labeaume commentait la promesse de Québec 21 d’augmenter la limite de vitesse à 70 km/h sur le boulevard Robert-Bourassa.

« Ça fait 10 fois qu'on le dit, mais visiblement ils sont autistes. C'est un décret gouvernemental qui a imposé la limite de vitesse. On ne peut pas l'augmenter. » - Régis Labeaume

Le chef de l'opposition, Jean-François Gosselin, a aussitôt réclamé des excuses de la part du maire.

Régis Labeaume s'est excusé auprès des autistes pour les avoir associé à l'opposition.

« Il y a un petit imbroglio, là. J’ai trop de respect pour les parents des enfants autistes et pour les autistes en général. Alors, je m’excuse auprès des parents. Je m’excuse auprès des autistes, de les avoir associés à l'opposition.»

Ironiquement, M. Labeaume participait à un événement Bell cause pour la cause hier.