Régis Labeaume traite Jaggi Singh de crétin

Le maire de Québec, Régis Labeaume, demande aux manifestants des deux camps qui se sont affrontés dans sa ville dimanche d'aller "se faire voir ailleurs".

M. Labeaume a qualifié les messages des deux camps d'ambigus, mais le message état plus fort contre le militant activiste Jaggi Singh, qui a été arrêté puis relaché et qui a surtout justifié l'usage de la violence pour contrer le racisme et l'intolérance.

Voici l'extrait de sa conférence de presse qui résume le mieux son message.

Le premier ministre, Philippe Couillard, a lui aussi condamné la violence, peu importe de quel côté elle est commise.

Mais il tient à préciser que le message de La Meute, à ses yeux, n'est pas plus acceptable parce que leurs membres se sont globalement bien comportés lors de la manifestation.

Quand on dit que les nouveaux arrivants vont détruire la communauté d'accueil, c'est une erreur, et une horreur de dire cela. Moi je vais continer à combattre cela, par les mots, par la parole. - le premier ministre Philippe Couillard