REMIGRATION: Le SPVM enquête

Le département des crimes haineux du SPVM enquête sur une série de banderoles anti-immigration déposées, hier.

L'une d'elles a été retrouvée près du Stade olympique où plusieurs centaines de demandeurs d'asile sont hébergés. 

Des employés de la Régie des installations olympiques l'ont retirée rapidement aussitôt qu'ils ont été avertis.

Le groupe identitaire Atalante Québec affirme avoir installé une dizaine de banderoles où il est écrit #REMIGRATION.

Quelques photos ont été déposées sur leur page Facebook.

Les enquêteurs devront prouver qu'il y avait une intention criminelle derrière ce geste avant que des accusations soient portées. 

La police de Québec enquête également sur une banderole similaire retrouvée au-dessus d'une autoroute à Québec, la semaine dernière.