RENTRÉE SCOLAIRE: Une taxe pour l'achat d'uniformes

Plusieurs parents n'ont aucune idée qu'ils sont taxés lors de l'achat d'uniformes scolaires.

Selon La Presse, certains commerces remettent de l'argent sous forme de ristournes ou de dons à une fondation aux écoles avec qui ils font affaires.

Par exemple, la fondation du collège privé Sainte-Anne de Lachine reçoit de l'argent de la Maison Paciente.

Le magasin habille les élèves de plusieurs autres écoles, dont le Collège de Montréal.

La direction de l'école affirme recevoir de l'argent, mais refuse de préciser les montants.

 

De meilleurs prix au lieu des bénéfices

Certaines écoles utilisent le pouvoir d'achat de leurs élèves pour faire épargner les parents plutôt que d'offrir des ristournes.

C'est le cas de deux institutions de la Comission scolaire de la Seigneurie-des-Mille-îles.

La boutique avec qui elles font des affaires, Unimage, reconnaît l'existence de ristournes dans d'autres collèges.

Elle remet parfois un pourcentage des ventes sous forme de dons aux fondations ou à des équipes sportives.