Retard dans la construction du nouveau pont Champlain

Le Consortium Signature sur le Saint-Laurent accuse 3 mois de retard sur l'échéancier prévu dans la construction du nouveau pont Champlain en raison des restrictions de charge imposées sur le vieux pont Champlain. 

Selon Le Devoir, le promoteur doit se rabattre sur les livraisons par train et via le fleuve Saint-Laurent avec des barges pour acheminer les matériaux qui pèsent plus de 48 tonnes. 

Les restrictions sont en vigueur depuis octobre dernier. Le pont actuel est en si mauvais état que le fédéral doit investir des sommes considérables pour le maintenir en vie. 

Ce retard de 3 mois ne devrait pas retarder l'ouverture du nouveau pont prévue pour le 1er décembre 2018. 

Pour y arriver, les ouvriers pourraient devoir mettre les bouchées doubles, ce qui pourrait se traduire par des coûts supplémentaires.