Sinorama échoue dans sa tentative de récupérer son permis

Vacances Sinorama reçoit une nouvelle gifle du Tribunal administratif du Québec.

La compagnie a été incapable de récupérer son permis d'agent de voyages après sa mise en tutelle.

L'Office de la protection du consommateur (OPC) lui a retiré le 7 août dernier après la découverte d'un trou de 33 millions de dollars dans le compte client de la compagnie révélé par La Presse.

Sinorama prétend que l'OPC était de mauvaise foi dans le dossier. L'argument a été réfuté par le juge Stéphan Dulude.

Le tribunal admet que Vacances Sinorama a subi un préjudice irréparable dans le dossier et que la perte de l'entreprise est imminente.

Mais selon lui, "les inconvénients subis par les requérants ne surpassent pas ceux liés à l'intérêt public."