Trump affirme que Moscou n'a jamais fait de pression sur lui

Donald Trump affirme que la Russie n'a jamais tenté de faire pression sur lui et il estime que la façon dont il est traité par les services de renseignements est digne de «l'Allemagne nazie».

C'est de cette façon qu'il a réagi ce matin sur son compte Twitter aux allégations selon lesquelles les services russes auraient amassé des informations compromettantes sur lui.

La semaine dernière, les chefs du renseignement américain ont informé le président élu de l'existence d'informations compromettantes - mais non vérifiées - sur sa vie privée et ses finances qui auraient été recueillies pendant des années par la Russie.

Des médias américains ont révélé l'existence d'un document de 35 pages détaillant la nature de ces allégations, qui a été compilé par un ancien agent du renseignement britannique, jugé crédible par les services américains.

Le Kremlin a rejeté en bloc ces accusations en assurant ne pas posséder de «dossiers compromettants» sur le président Trump ni même sur sa rivale à lors de la campagne électorale, Hillary Clinton.

Ces développements devraient occuper une partie de la conférence de presse que Donald Trump doit tenir à 11 heures ce matin à New York, sa première depuis son élection.