Un ex-patron de SNC-Lavalin coupable de corruption pour le scandale du CUSM

L'ex-PDG de SNC-Lavalin, Pierre Duhaime, est condamné à 20 mois de prison à domicile pour son rôle dans le scandale de la construction du Centre universitaire de santé McGill (CUSM) à Montréal. Il a plaidé coupable à une accusation de complot et abus de confiance ce matin. Sa firme aurait offert un pot-de-vin de 22,5 M$ pour l'obtention du contrat d’un milliard de dollars.

Sa peine est assortie de 240 heures de travaux communautaires et d'un don de 220 0000 $ au Centre des victimes d'actes criminels (CAVA). Duhamie devra rester dans sa résidence 24h sur 24 pour les 6 premiers mois de sa peine. En comparaison, son complice Yanaï Elbaz a été condamné à 3 ans de prison pour corruption dans le même dossier en décembre. 

En échange de son plaidoyer de culpabilité, la couronne laisse tomber les accusations de fraude et d'usage de faux documents auxquelles Pierre Duhaime faisait face. Le procès de l'ancien patron de SNC-Lavalin devait commencer lundi à Montréal. 

Un pot-de-vin de 22,5 M$

Duhaime a reconnu sa complicité dans la distribution d'un pot-de-vin de 22,5 M$ pour permettre à SNC-Lavalin d'obtenir le contrat de construction. Son complice, Yanaï Elbaz a avoué avoir reçu 10 M$ de la firme d'ingénierie pour trafiquer l'appel d'offres du super hôpital. L'ex-bras droit d'Arthur Porter a plaidé coupable en décembre dernier de corruption dans la pire histoire du genre au Canada. 

Pierre Duhaime a été arrêté en novembre 2013. Il a quitté son poste de PDG de SNC-Lavalin en pleine tourmente en mars 2012. Son départ a été précipité par la publication d'un rapport indépendant révélant qu'il avait autorisé le versement de paiements litigieux pour 56 M$. La plus grosse somme atteignait 22,5 M$.