Un nouveau bus et plus de métros pour désengorger la ligne orange

Les clients de la Société de Transport de Montréal (STM) qui empruntent la ligne orange peuvent espérer des heures de pointe moins chargées. À compter de l'automne, de nouvelles mesures seront mises en place pour tenter de soulager la ligne de métro la plus achalandée de la métropole.

Tous les jours de semaine, plus de 21 000 personnes utilisent le métro entre les stations Beaubien et Berri-UQAM. Il s'agit d'une augmentation de 19% en 10 ans. C'est cette zone sensible que la STM et l'administration Plante veulent désengorger, à court terme. 

« C'est dans ce secteur-là que la charge est la plus élevée, que le potentiel de devoir laisser passer un ou deux trains avant de monter est le plus grand.» -Philippe Schnobb, président du conseil d'administration de la STM

Dès l'automne prochain, la ligne d'autobus  445 – Express Papineau circulera en parallèle de la ligne orange. En partance de la rue Beaubien, le bus roulera sur Papineau jusqu'au boulevard René-Lévesque qu'il empruntera pour se rendre au centre-ville. Une voie réservée sera mise en place sur la rue Papineau.

À l'image de la ligne 427 – Express Saint-Joseph, la STM et la ville espèrent que 3000 personnes choisiront ce mode de transport chaque jour. Cet achalandage représente l'équivalent de trois trains de métro. 

Société de Transport de Montréal

Le bus Express Saint-Joseph sera aussi bonifié. Le trajet du bus 435 – Express du Parc / Côte-des-Neiges sera également divisé pour créer deux lignes express distinctes.

Dans le métro, deux trains Azur seront ajoutés sur la ligne orange à l'heure de pointe. Trois autres trains seront stationnés à différents endroits du métro, prêt à intervenir en renfort, en cas d'arrêts de service.

Ces mesures s'inscrivent dans le «mouvement orange». L'initiative de la ville de Montréal et de la STM vise à rendre les transports collectifs plus efficaces, tout en désengorgeant la ligne orange qui est presque saturée.