Un pilote meurt dans l'écrasement d'un avion en Abitibi-Témiscamingue

C'est cet appareil Beechcraft Bonanza qui manque à l'appel près de Senneterre

Le petit avion de type Beechcraft Bonanza qui manquait à l'appel depuis lundi en Abitibi-Témiscamingue a été retrouvé vers 19h hier, au nord-est de Senneterre. Le pilote, qui était seul à bord, a perdu la vie dans l'écrasement.

 

La victime est un Américain originaire de la municipalité de Carmel, dans l'État de New York, Bruce Cameron. Passionné d'aviation, il avait passé les deux dernières semaines à Oshkosh pour assister au plus grand rassemblement annuel d'aviation aux États-Unis, selon Radio-Canada.

Bruce Cameron était un passionné d'aviation originaire de l'État de New York.

Facebook Bruce Cameron. Bruce Cameron était un passionné d'aviation originaire de l'État de New York.

C'est un hélicoptère et des techniciens de recherche et sauvetage de l'Aviation royale canadienne qui ont découvert l'appareil vendredi soir.

« Ce n'est pas ce qu'on aurait souhaité comme résultat, mais on espère que ça va apporter un baume à la famille et que ça va les aider à faire leur deuil. On voulait aussi remercier toutes les agences qui ont été en collaboration avec nous, dont SERABEC, la Garde côtière, la Sûreté du Québec et aussi les citoyens, qui ont appelé en grand nombre pour faire des observations. »​

- Major Marie-Hélène Marseille, commandante de la force opérationnelle aérienne des Forces armées canadiennes

La Sûreté du Québec mène maintenant l'enquête pour tenter de déterminer les circonstances exactes de l'écrasement. De son côté, le Bureau de la sécurité des transports (BST) enquête aussi, mais n'a pas prévu déployer d'équipe d'enquêteurs sur place pour le moment. À la lumière des informations qui lui sera fournie, le BST déterminera le niveau d'enquête.

Le BST est en contact avec la SQ, qui va lui fournir des détails sur ses observations terrain. Des démarches seront aussi faites auprès de NAV Canada pour obtenir les données radar et la bande audio des derniers moments de l'appareil.  Le responsable des relations média du BST nous a indiqué que, selon ce qui lui a été rapporté, l'appareil est détruit en plusieurs morceaux.

Disparu des radars depuis lundi

L'appareil de type Beechcraft Bonanza était disparu des radars en soirée lundi. L'avion était parti d'Oshkosh, au Wisconsin, et se rendait à Danbury, au Connecticut. 

Selon toute vraisemblance, le pilote aurait dévié de sa trajectoire en raison des conditions météorologiques et d'une ligne d'orage. On ignore toujours les causes exactes de l'écrasement.

Les recherches ont mobilisé une centaine de personnes et des dizaines d'appareils de l'Aviation royale canadienne, de la Garde côtière, de la SQ ainsi que des pilotes bénévoles de SERABEC, un travail qui n'est pas de tout repos et qui se termine parfois avec la malheureuse découverte de victimes.

« Les membres sont entraînés, c'est leur travail. On travaille sans relâche. Ça peut être quelquefois fatigant, mais en même temps, le but de la recherche de sauvetage, on donne notre posible peut importe les circonstances, on est entrainé et prêt à répondre, peu importe les circonstances. »

- Major Marie-Hélène Marseille, commandante de la force opérationnelle aérienne des Forces armées canadiennes

C'est une année sombre pour les pilotes d'avion et d'hélicoptère, alors qu'un dénombre au moins 13 morts depuis le début juin.