Un premier autobus 100% électrique à Laval

Les Lavallois pourront bientôt circuler à bord d'autobus entièrement électriques. La Société de Transport de Laval (STL) a présenté son premier véhicule à recharge lente qui disposera d'une autonomie de 250 kilomètres.

Les Lavallois pourront bientôt circuler à bord d'autobus entièrement électriques. La Société de Transport de Laval (STL) a présenté son premier véhicule à recharge lente qui disposera d'une autonomie de 250 kilomètres.

Une série de tests seront d'abord effectués pour s'assurer de cette durée d'autonomie sur la route. Recharger l'autobus devrait prendre environ trois heures et demie.

Neuf autres bus similaires, de la compagnie New Flyer, vont s'ajouter à la flotte l'an prochain pour former une ligne entièrement électrique. On ne sait pas encore quels secteurs seront desservis.

Québec et Ottawa se sont partagé une facture de 9,6 millions $ pour l'achat de ces véhicules, long de 40 pieds.

Chacun d'entre eux sauvera 70 à 80 tonnes de gaz à effet de serre. La STL affirme que l'absence de plusieurs composantes mécaniques permettra d’économiser entre 15 % à 20 % des coûts d’entretien. L'expérience des passagers sera également améliorée en raison des moteurs électriques silencieux.

Laval envisage de se procurer uniquement des autobus électriques à compter de 2024, afin d'électrifier son service de transport à 100% d'ici 2040.

Le ministre des Transports était présent lors du dévoilement. François Bonnardel affirme que le gouvernement ne veut financer que des autobus entièrement électriques d'ici 2025.

La ville de Montréal a aussi commandé 30 véhicules similaires à ceux de Laval. La Société de Transport de Montréal vise un objectif zéro émission pour ses bus, en 2040.