Un psychologue de Sherbrooke accusé de proxénétisme

À Sherbrooke, le psychologue Étienne Lavoie fait face à 14 chefs d'accusation de nature sexuelle.

L'homme de 47 ans est accusé notamment de proxénétisme, agression sexuelle armée, trafic de stupéfiants, avoir obtenu des avantages matériels provenant de service sexuel, avoir fait de la publicité de services sexuels et distribution d’images intimes sans consentement.

Lavoie aurait fait au moins trois victimes, des femmes majeures qui étaient ses patientes.

La Couronne s'est opposée à sa remise en liberté.

'' Mon client désire avoir son enquête sur remise en liberté le plus tôt possible. Il clame son innocence et c'est ce que nous allons faire valoir. Le fait qu'il travaille dans le public et que cet événement soit médiatisé peut avoir des impacts importants sur sa pratique. '' -Me Christian Raymond, avocat de la défense

D'autres victimes? 

Les policiers pensent qu'il pourrait avoir fait d'autres victimes.

Les enquêteurs du SPS travaillent en collaboration étroite avec les procureurs aux poursuites criminelles et pénales dans ce dossier.

Une collaboration est également faite avec l’Ordre des psychologues du Québec.

"Il commettait à l’occasion ses crimes sur son lieu de travail et les infractions se faisaient dans un contexte de prostitution et d'autres accusations pourraient être déposées." Martin Carrier Service de police de Sherbrooke.

Le Service de police de Sherbrooke demande aux citoyens qui auraient pu être victimes de cet individu de les contacter au 819-821-5555.

Réaction de l'Ordre 

La présidente de l'Ordre des psychologues du Québec qualifie '' d'inacceptable'' le comportement de ce psychologue. 

'' C'est extrêmement triste comme nouvelle. Le syndic est en lien avec le Directeur des poursuites criminelles et pénales. Selon les développements, il va voir s'il doit aller demander une limitation provisoire ou une suspension au conseil de discipline et il peut le faire en urgence. '' - Christine Grou, présidente de l'Ordre des psychologues du Québec

Antécédents

Étienne Lavoie possède des antécédents judiciaires en matière de vol, menaces et possession de stupéfiants.

En 2017, il avait été condamné à 26 jours de prison à purger les fins de semaine.

'' Les antécédents que nous connaissions étaient en lien avec sa consommation. Nous avons rencontré M. Lavoie, qui nous a promis être abstinent de toute consommation. Nous l'avons contraint à un engagement impliquant une supervision hebdomadaire avec un superviseur qui nous rendait des comptes. M. Lavoie avait aussi une restriction de clientèle et des mesures à respecter pour s'assurer de sa sobriété. '' - Christine Grou, présidente de l'Ordre des psychologues du Québec

Événement ''rare''

L'Ordre des psychologues du Québec tient a rassurer la population que ce genre d'événement est très rare au sein de la profession. 

'' C'est une petite proportion de psychologues qui ne font pas honneur à notre profession. Il y a quand même 7800 psychologues au Québec et je tiens à préciser que ce genre d'événements est extrêmement rare. ''  - Christine Grou, présidente de l'Ordre des psychologues du Québec

(Avec la collaboration d'Alexandra Paré, journaliste Bell Média)