Un sursis pour les propriétaires de pitbulls de Montréal

Les propriétaires de pitbulls montréalais ont gagné un délai pour se conformer à la nouvelle réglementation.

Ils auront jusqu'au 21 décembre pour fournir tous les documents à la ville afin de régulariser leur situation.

Au mois d'août, 520 d'entre eux avaient reçu une lettre qui leur donnait un délai d'un mois pour agir, sans quoi, il y aurait des amendes ou leur chien serait saisi.

L'avocate qui les représente, Anne-France Goldwater, est très satisfaite de l'entente survenue entre les deux parties devant les tribunaux. Mais elle n'a pas dit son dernier mot contre la réglementation canine qui concerne les pitbulls.

"Nous allons continuer de la contester, car elle est trop contraignante. Ce ne sont pas tous les Montréalais qui ont l'argent nécessaire pour le permis annuel et tous les accessoires. Nous pensons qu'il vaudrait mieux cibler les chiens problématiques qu'une race en particulier. Même un chihuahua pourrait défigurer un enfant." -Extraits du point de presse d'Anne-France-Goldwater

La SPCA de Montréal est soulagée de ce délai. L'organisme poursuit son combat toujours contre le réglement montréalais.

Le 15 décembre, les deux parties se retrouveront devant le tribunal pour fixer une date de procès.

Projet Montréal se réjouit également de la nouvelle, tout comme l'ombudsman de la ville de Montréal.