Une conseillère d'Anjou crée la polémique sur Facebook

La conseillère de l'Équipe Anjou, Lynne Shand s'est attiré les foudres des internautes cette fin de semaine après s'être plainte sur Facebook d'avoir subi un examen ophtalmologique menée par une femme voilée. 

"Si ce n’était pas de l’urgence, j’aurais refusé de me faire traiter par elle. Je rage, car c’est vraiment de l’islamisation de notre pays, ont doit tout accepter, leur faire des accommodements raisonnables, enlever notre crucifix (et je ne suis pas croyante). »

"Les musulmans veulent convertir la planète à l’islam par l’immigration massive et par les naissances multiples" écrit-elle dans un autre message publié sur FB. 

La publication retirée par la suite a été fait réagir la mairesse de Montréal, Valérie Plante. 

La conseillère Shand nie être raciste ou islamophobe. En entrevue à Radio-Canada, elle a déclaré "Nous sommes supposés être dans une ville laïque, dans un pays laïque. Nous voulons inclure tout le monde sans qu'il y ait de symboles religieux. 

Elle a ensuite publié cet autre message sur Facebook :