VIDÉO Des parents s'inquiètent de l'ouverture d'un site d'injection supervisée

Les parents de l'école primaire Marguerite-Bourgeoys dénoncent l'ouverture d'un site d'injection supervisée dans le Centre-Sud.

Spectre de Rue, situé sur la rue Ontario Est, doit ouvrir ses portes dimanche (15 octobre).

Les parents déplorent que le site soit situé en plein corridor scolaire, soit tout près de deux écoles primaires et une école secondaire.

Ils s'inquiètent de la proximité entre les jeunes et les toxicomanes, à l'entrée et à la sortie de l'école.

Les parents assistés de leur avocat Me Julius Grey demandent la suspension temporaire du site, le temps de trouver des solutions.

Ils demandent notamment le changement des heures d'ouverture du site, les heures prévues étant de 8h30 à 18h.

« Nous sommes en faveur des sites d'injection supervisée mais pas imposés n'importe où sans tenir aucun compte des autres communautés vulnérables » affirme Christelle Perrine, présidente de l'école.