Vincent Marissal se lance avec Québec solidaire

L'ex-chroniqueur politique de La Presse Vincent Marissal défendra les couleurs de Québec solidaire dans Rosemont contre le chef du PQ Jean-François Lisée.

Il a confirmé sa candidature, vers 9 h 30 ce matin, en point de presse à Montréal.

Vincent Marissal croit que Québec solidaire est le meilleur parti politique pour promouvoir les idées progressistes.

"Je m'indigne devant les discours qui veulent faire passer l'austérité pour de la saine gestion budgétaire. Je m'indigne aussi devant le refus de débattre d'un salaire minimum décent ou de gratuité scolaire... Les raisons de mon indignation sont nombreuses." - Vincent Marissal, candidat QS dans Rosemont

Le candidat souverainiste se souvient du référendum de 1995 comme d'un moment solennel. Il avait voté oui. L'ex-analyste politique dénonce du même souffle le statu quo sur cet enjeu constitutionnel.

"On a un peu frappé le mur ensuite (...) C'est comme un vieux bâtiment un peu décrépit dans la ville. On passe vite en face, on ne le regarde pas trop et personne n'a de plan de rénovation." - Vincent Marissal  

L'homme politique ne croyait pourtant plus du tout aux chances de la souveraineté dans une entrevue en anglais accordée à CBC en novembre 2016. Il avait affirmé que la population n'avait "aucun appétit pour un nouveau référendum". Il ajoutait que les jeunes avaient "tourné le dos" à l'option référendum.

Vincent Marissal a été approché par le Parti québécois avant l'arrivée de Lisée comme chef, mais il a refusé. Il considère le PQ trop à droite sur l'échiquier politique.

Voici un extrait de son discours d'investiture présenté ce matin à RDI.