Voyage scolaire, assurez-vous que votre enfant puisse franchir la frontière

Le resserrement des critères pour entrer aux États-Unis amène des écoles du Québec à revoir leur préparation de voyage de fin d'année scolaire. 

La semaine dernière, la direction de l'école secondaire Jean-Baptiste-Meilleur de Repentigny a envoyé un courriel aux parents d'élèves en prévision d'un voyage au début d'avril, courriel dont nous avons obtenu copie. 

"Bonjour,

Plusieurs élèves partent en voyage aux États-Unis du 4 au 7 avril.  Certains se questionnent sur la possibilité que leur enfant ne puisse pas passer à la douane.   Il vous revient de faire cette vérification.  Vous trouverez toutes les informations relatives aux exigences d’entrée et de sortie aux États-Unis à l’adresse suivante : https://voyage.gc.ca/destinations/etats-unis.

De plus, les voyageurs qui transportent avec eux des appareils électroniques lorsqu’ils voyagent aux États-Unis doivent savoir que ces appareils pourraient faire l’objet de contrôles de sécurité par les autorités douanières américaines. 

Notez que si votre enfant ne peut pas entrer aux États-Unis, vous devrez venir le chercher à la douane.  Nous ne pourrons retarder le voyage dû à l’horaire qui est déjà établi.

Merci de votre précieuse collaboration!

Huguette Guilbault

Directrice école secondaire Jean-Baptiste-Meilleur"

LE RACCOMPAGNEMENT SERA PRÉVU

La Commission scolaire des Affluents a tenu à rectifier le tir cet après-midi.

Des adultes en voitures accompagneront l'autocar jusqu'à la frontière, pour raccompagner les élèves qui se feraient refuser l'accès aux États-Unis.

Le porte-parole, Éric Ladouceur, reconnaît que les nombreux cas de Canadiens refoulés à la frontière depuis l'élection de Donald Trump, injecte une bonne dose d'inquiétude dans la gestion des sorties aux États-Unis.

"On pourra faire des ajustements, selon le déroulement de cette première sortie. Notre priorité est que les élèves ne soient pas laissés à eux-mêmes."-Éric Ladouceur, commission scolaire des Affluents.

EN ONTARIO AUSSI 

Radio-Canada rapportait le mois dernier que le Conseil scolaire du district d'Ottawa-Carleton avait choisi d'annuler tout nouveau voyage scolaire en raison de la première mouture du décret anti-immigration du président Trump. Le Conseil craignait que des élèves détenant un passeport d'un des pays visés soient refoulés à la frontière. 

D'autres écoles envisageaient de faire la même chose.