3e lien : rififi à l'Assemblée nationale

Le gouvernement caquiste suggère à Québec Solidaire de se faire à l'idée : le 3e lien entre Québec et Lévis ira de l'avant coûte que coûte.

Le sujet du chantier autoroutier a pimenté la période des questions vendredi à l'Assemblée nationale.

Le député solidaire, Sol Zanetti, accuse la CAQ de vouloir mener à terme un projet de lien inter-rives qui effacera les effets bénéfiques générés par le futur tramway dans la capitale.

Qu'il écoute davantage les urbanistes de son ministère que certaines radios privées de Québec dont l'intérêt idéologique pour les projets d'asphalte en général dépassent les limites du bons sens. - Sol Zanetti - Député de Jean-Lesage

L'élu de Jean-Lesage s'est notamment moqué du ministre des Transports, François Bonnardel, qui est incapable de nommer ne serait-ce qu'un seul expert en urbanisme favorable au projet de plusieurs milliards de dollars.

70-80% des gens de Québec sont pour le troisième lien. Soyez résignés, parce qu'il y en aura un troisième lien. - François Bonnardel - Ministre des Transports

 

Questionné par Sol Zanetti, le ministre des Transports est incapable de nommer UN SEUL expert en faveur du 3e lien... «Soyez résigné parce qu'il y en aura un, troisième lien» nous répond le ministre!😡😡😡#Polqc #Assnat pic.twitter.com/6E1SS81O9i

— Québec solidaire (@QuebecSolidaire) 30 novembre 2018