6 ans et demi de prison pour l'homme qui a sauvagement agressé une joggeuse à Québec

Un homme de 53 ans est condamné à 6 ans et demi de prison pour l'agression brutale d'une joggeuse en bordure de la rivière Saint-Charles à Québec.

En raison de sa détention provisoire, il lui restera deux ans moins deux jours à purger.

Alain Audet devra aussi être en probation pendant les trois années après sa libération avec des conditions strictes et sera déclaré comme délinquant à contrôler pour un maximum de 10 ans.

L'accusé avait au préalable été reconnu coupable de voie de fait armé causant des lésions, séquestration et menace de mort sur sa victime de 28 ans.

Il avait été acquitté pour la tentative d'agression sexuelle.

Une course traumatisante

L'histoire sordide remonte au 2 octobre 2015 lorsque l'accusé, fortement intoxiqué, a attaqué la joggeuse avant de la menacer à la pointe d'un x-acto tout rouillé dans le secteur Limoilou.

Il a violemment frappé Émilie Robichaud au visage.

Elle a réussi à lui échappé lors d'un moment d'inattention et elle a trouvé de l'aide auprès d'automobilistes.

L'agression s'est produite en début d'avant-midi et l'homme a été retrouvé par les policiers caché dans un buisson. Il avait un sac à dos rempli de préservatifs et d'objets sexuels.

Alain Audet avait déjà plusieurs antécédents judiciaires.