Anacolor: les parents de l'école Marguerite-d'Youville veulent des réponses

Les parents des élèves de l'école Marguerite-d'Youville, à Cap-Rouge, s'inquiètent des effets des émanations de l'usine Anacolor sur la santé.

Ils étaient une centaine à être présents hier soir, à la rencontre avec des représentants de la Santé publique.

Certains, comme Guillaume Roy, déplorent la lenteur des prises de décision dans le dossier et souhaitent que les 280 élèves soient déménagés dans un autre établissement.

Pour le moment, la direction de l'école a pris la décision de garder les enfants à l'intérieur lors des récréations, au moins jusqu'à vendredi.

Les élus scolaires se rencontreront lors d'une plénière le 13 mars.

Anacolor, qui a déjà fait l'objet de 8 avis de non-conformité, devra quant à elle se présenter devant le Tribunal administratif le 20 mars prochain.