Bissonnette : la Couronne fait aussi appel du jugement de 40 ans

Le Directeur des poursuites criminelles et pénales fait aussi appel de la peine qui a envoyé croupir en prison Alexandre Bissonnette pour 40 ans sans possibilité de libération conditionnelle.

La Couronne, qui avait jusqu'à 16h30 aujourd'hui pour déposer son avis, souhaite une sentence de 50 ans pour le tueur qui a fait 6 victimes en janvier 2017 à la mosquée de Sainte-Foy.

La défense a fait sa demande d'appel vendredi qualifiant la sentence prononcée par le juge François Huot d'inusitée et de cruelle.

Le magistrat en avait surpris plus d'un en réécrivant un article de la loi adoptée par le gouvernement conservateur de Stephen Harper qui le forçait à choisir une peine en fonction de blocs de 25 ans, soit un par meurtre.

Les avocats du meurtrier de 29 ans suggèrent 25 ans sans possibilité de libération.

La Couronne exigeait au départ 150 ans de prison.