Budget fédéral : déception à Québec au sujet du tramway

Le budget fédéral déposé hier à Ottawa déçoit grandement l'administration Labeaume qui ne détecte rien de concret pour le financement du projet de tramway à Québec.

Les 500 millions de dollars supplémentaires octroyés à la province via le Fonds de la taxe sur l'essence n'est qu'un écran de fumée selon le conseiller Rémy Normand.

L'élu qui est en charge du projet de réseau structurant estime que ce montant ne règle en rien le mystère des 800 millions de dollars manquant.

C'est un petit peu de la poudre aux yeux. De ce 500 millions là, il reste une part de 32% qui va au transport collectif, ce qui fait 160 millions. Il y a neuf sociétés de transport qui peuvent soumettre un paquet de projets sur le 160 millions. On est loin du compte.

Rémy Normand, président du RTC

La Ville de Québec fonde donc beaucoup d'espoir dans le budget provincial qui sera présenté demain après-midi, sans quoi les retards seront inévitables pour le projet évalué à 3,3 milliards de dollars.

Le gouvernement québécois a réservé 1,8 milliard de dollars pour le chantier.

Ottawa de son côté affirme que les 1,2 milliard devant permettre de compléter le financement du réseau structurant sont disponibles. Les deux paliers gouvernementaux ne s'entendent toutefois pas dans quel programme l'argent doit être puisé de sorte qu'il y a un trou de 800 millions fédéral dans l'équation. 

Ce que l'on recherche, c'est d'avoir la garantie additionnelle pour le 800 manquant qui existe. Je le rappelle, tout le monde nous dit qu'il existe, le fédéral comme le provincial. 

Rémy Normand, président du RTC

La Coalition Avenir Québec estime que la solution fédérale actuelle n'est pas la bonne puisque les autres municipalités de la province se retrouveraient les mains vides pour des projets d'infrastructures vertes.